Devenir expert du tri sélectif de ses déchets ménagers

tri sélectif

Différentes formes d’incitation sont aujourd’hui mobilisées dans le but de sensibiliser la population française à ne plus mélanger leurs ordures ménagères. Ces campagnes ont pour objectif de favoriser une économie de matières premières en vue d’une meilleure préservation de l’environnement et de la nature en passant par le recyclage. Raison pour laquelle il est indispensable d’apprendre à faire un tri sélectif dans sa poubelle.

Les différents types de résidus ménagers

En général, la sélection des débris ménagers se réalise en fonction de leurs matières. Un concept que les différentes Communes membres de la communauté coteaux de Radan s’attachent à enseigner à leurs habitants, puisqu’il s’agit de l’avenir de leurs descendants aussi.
Il existe trois grands groupes d’ordures de ménage. Les déchets ordinaires non recyclables regroupent tous types de détritus ne rentrant dans aucune des autres catégories ainsi que des résidus organiques.
Les papiers, les magazines, les journaux, les emballages en carton, en plastique ou métallique du type boîtes de conserve ou cannettes seront envoyés dans les bennes jaunes destinées aux cartons, aux plastiques et bien évidemment aux métaux.
Contrairement aux premiers, tous les contenants en verre sont recyclables à vie. Ils font partie de la troisième catégorie. Et il est primordial de tenir compte de leur spécificité lors de la réalisation des groupements. En ce qui concerne d’autres rebuts plus polluants et d’autres plus gênants, comme l’électroménager, les meubles ou les batteries de voitures et les vidanges, ils sont plus du ressort de la déchetterie.
Vigilance toutefois, les consignes s’avèrent disparates selon la région. D’ailleurs, elles ne sont pas communes en zone rurale et en zone urbaine.

D’autres détritus classés « spéciaux »

Plusieurs sortes de déchets relèvent très souvent des interrogations auprès des ménages, résidants du groupement cités plus haut ou d’autre site de communauté. Ces derniers se questionnent sur la catégorie où doit se trouver le résidu en question.
Pour répondre aux demandes les plus récurrentes, les médicaments doivent être retournés à la pharmacie. Les piles seront jetées dans les bornes destinées à cet effet. Elles sont surtout situées dans les centres commerciaux ou les supermarchés.
Quant aux habits que vous ne portez plus, les différents organismes caritatifs se feront un plaisir de vous en débarrasser. Sûrement, ils sauront en faire bonne usage : vêtir les plus défavorisés. Concernant les appareils électroniques, ils figurent se trouvent dans le même groupement que leurs semblables : les électroménagers, soit en déchetterie.
Tout ce qui est pot de yaourt, aluminium fin et papier sulfurisé sont à envoyer dans la poubelle des déchets non-recyclables. De même que pour la vaisselle, les bouteilles de shampooing et de gel douche ou de crèmes pour la peau, qui ne sont pas fabriquée avec des matières recyclables. Et les bombes aérosols qui vont être jetées parmi les déchets métalliques.
Dans le cas où d’autres restes de produits ou des équipements qui ne sont plus d’usage auraient manqué dans la liste, il est recommandé de les jeter dans les bennes pour les déchets ordinaires.

Laisser un commentaire